DROGIENS D'HIER

 

 

1900-2000 / L'évolution de la vie économique et culturelle : les rues changent de nom et de visage. L'école et les enseignants du siècle, les fêtes, les kermesses, les cavalcades, les conscrits, les lavandières, les moulins, le patois, les cafés, hôtels, restaurants. Evolution du monde agricole et de la population, la gare, le viaduc, le premier et le dernier train, etc...

"Il est particulièrement agréable pour le Président de la Société des Sciences historiques et naturelles de l'Yonne de saluer le travail de notre collègue Robert Némo qui a su utiliser une documention de qualité, les mémoires d'Henri Moret, un Drogien devenu officier de marine et les papiers que Théophile Copineau, un autre instituteur remarquable, avait déposé à la société des sciences qui s'est trouvée ainsi servir de lien entre deux instituteurs érudits, celui de la guerre de 14 et de l'entre-deux guerres et celui de l'après-guerre" Jean Pierre ROCHER, Président de la société des sciences de l'Yonne.

"Robert Némo, en composant "Drogiens d'hier", a voulu retracer, montrer, narrer, ce qui était la vie des Drogiens au cours de la première partie du XXe siècle, tout en remontant plus avant dans le temps, quand il en a eu l'occasion. A contempler ces photos d'antan, j'ai entendu au fond de mon âme, ces tutoiements conviviaux, tous âges confondus, sans une once d'impolitesse, et ces surnoms évocateurs, amicaux et souvent pleins de charme qui résonnaient dans nos rues entre les attelages et les troupeaux. "Drogiens d'hier" nous entraîne irresistiblement dans ce passé révolu et pourtant si proche" Daniel ANTOINE, maire de Druyes les Belles-Fontaines .