LES RUES D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

Au cours du siècle qui s’achève, Druyes les Belles Fontaines a connu, comme les autres villages, une importante mutation économique et culturelle. Alors que la population passe de 991 habitants en 1872 à 304 aujourd’hui, que les 120 élèves des deux écoles ne sont plus que 20 et que 3 agriculteurs sur 4 ont disparu, l’aspect de notre village et particulièrement celui de ses rues, s’est profondément modifié, celles-ci ayant souvent changé de nom et de visage.

Les modifications, quelquefois profondes(destruction d’un bâtiment) ou quelquefois légères(modification d’une façade) effectuées à l’initiative d’une municipalité ou d’un particulier ont tantôt été heureuses et nécessaires, tantôt malheureuses et inutiles.

Les progrès des techniques ne sont pas passées inaperçus. L’arrivée de l’électricité, vers 1931, entraînant la disparition des réverbères nous a amené son lot de fils, de poteaux et autres potelets que l’on s’efforce, aujourd’hui, de dissimuler. Plus récemment, vers 1956, la télévision a fait fleurir les antennes sur les toits.

Autrefois animées par les habitants et les animaux, souvent encombrées par le matériel de chacun, nos rues n’ont bien désertes aujourd’hui, hors la saison estivale.

Et, reflet des mentalités, les portes, généreusement ouvertes au bord des rues se sont murées pour s’ouvrir sur les jardins et les courettes et les bancs installés sur les trottoirs pour la causette du soir ont fait place aux fauteuils devant les téléviseurs.